Sale ambiance à la Commission européenne

le
1
Les propos très peu diplomatiques du commissaire à l'Économie numérique Günther Oettinger ont laissé la Commission sans réaction. Il doit normalement prendre en charge le budget européen.
Les propos très peu diplomatiques du commissaire à l'Économie numérique Günther Oettinger ont laissé la Commission sans réaction. Il doit normalement prendre en charge le budget européen.

Günther Oettinger, le commissaire allemand à l'Économie numérique, ne fait pas dans la dentelle. Dans une vidéo enregistrée lors d'un dîner officiel organisé par une fédération de chefs d'entreprise mercredi dernier à Hambourg, il affirme, entre autres, que les ministres chinois sont « peignés de gauche à droite avec du cirage noir », que l'on va bientôt « imposer » le mariage homosexuel dans son pays, que la « micro-région » de la Wallonie ? qui a bloqué un temps l'accord commercial entre l'Union et le Canada ? est gérée « par des communistes ». Des propos bien peu diplomatiques et qui ont été sévèrement condamnés, surtout en Allemagne mais aussi en France.

Pourtant la Commission Juncker, à majorité conservatrice, a décidé de ne pas réagir. Comme d'ailleurs la majeure partie de la droite européenne (PPE), a contrario des Verts, qui réclamaient à cor et à cri sa démission. Cette polémique pourrait quand même lui coûter sa promotion au poste de vice-président de la Commission, suggéré par Juncker dans un communiqué après l'annonce du départ prochain (et inopiné) de la vice-présidente de la commission au Budget, la Bulgare Kristalina Georgieva.

Promotion

Günther Oettinger devait pourtant se retrouver en charge du budget européen dès janvier et voit donc sa candidature remise en cause. Une tuile pour Berlin. La presse y voyait en effet « un gain d'influence » au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a un mois

    Ils sont payés grassement et sont incompétents ou corrompus. La place est bonne. Ils sont gavés avec nos impôts et ils nous empoisonnent la quotidien.