Salah Abdeslam : ses aveux et ses mensonges lors de sa première audition

le
0
Salah Abdeslam a été auditionné deux heures par les enquêteurs et la juge d'instruction. Le Monde a eu accès au compte rendu de ces premières auditions.
Salah Abdeslam a été auditionné deux heures par les enquêteurs et la juge d'instruction. Le Monde a eu accès au compte rendu de ces premières auditions.

Salah Abdeslam a été entendu le 19 mars dernier, au siège de la police fédérale, à Bruxelles, par les policiers, puis par la juge d'instruction. Deux heures d'audition, où il est assisté d'un avocat commis d'office, dont le quotidien Le Monde a pu consulter le contenu.

Au Stade de France « pour [se] faire exploser »

Salah Abdeslam a surtout été interrogé ce jour-là sur le déroulé des faits le 13 novembre, ses complices et l'aide dont il a bénéficié durant ses quatre mois de cavale. A-t-il été le chauffeur des trois kamikazes jusqu'au Stade de France ? Oui, répond Abdeslam, qui précise l'avoir fait à la demande de son frère aîné. Avant de confirmer qu'il devait bien se rendre au Stade de France, sans ticket pour le match, « pour [se] faire exploser ».

Puis il raconte la soirée meurtrière de ce 13 novembre à Paris : « J'ai renoncé lorsque j'ai stationné le véhicule. J'ai déposé mes trois passagers, puis j'ai redémarré. J'ai roulé au hasard, je me suis stationné quelque part, j'ignore où. J'ai fermé mon véhicule, j'ai pris la clé avec moi et je suis rentré dans la station Montrouge. J'ai fait quelques arrêts de métro, un ou deux. Je suis ensuite descendu du métro. J'ai marché jusqu'à un magasin de téléphone, j'ai acheté un téléphone et j'ai contacté une seule personne : Mohamed Amri. » Il s'agit de l'un des deux complices - l'autre étant...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant