Salah Abdeslam mis en examen pour assassinats à caractère terroriste

le , mis à jour le
0
Le suspect numéro un des attentats de Paris, Salah Abdeslam, a été remis à la France.    
Le suspect numéro un des attentats de Paris, Salah Abdeslam, a été remis à la France.    

Salah Abdeslam, présenté comme seul survivant du commando djihadiste qui a commis les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, a été mis en examen mercredi, notamment pour assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs, et incarcéré. Il est poursuivi pour assassinats et tentatives d'assassinats en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste, participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un ou plusieurs crimes d'atteinte aux personnes ou encore « séquestration » pour les faits relevant du Bataclan, précise le procureur de Paris François Molins dans un communiqué. « Il a été placé en détention provisoire à Fleury-Mérogis », a de son côté annoncé Frank Berton, précisant que son client serait interrogé le 20 mai sur le fond du dossier.  La cellule de Salah Abdeslam est « équipée d'un dispositif de vidéosurveillance », a précisé le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas.

« Pour aujourd'hui (il a dit qu') il souhaitait garder le silence, qu'il s'expliquerait ultérieurement et qu'il était fatigué par son transfert », a ajouté l'avocat. Franck Berton a dit avoir « beaucoup réfléchi avant d'accepter ce dossier ». « J'ai rencontré M. Abdeslam en maison d'arrêt. Nous avons établi une ligne de défense qu'il impulse lorsqu'il dit notamment au juge d'instruction : je m'expliquerai ultérieurement. Il est important qu'on...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant