Sainte-Hélène : un aéroport sans avion à 330 millions d'euros

le
1
L'aéroport flambant neuf de l'île britannique de Sainte-Hélène souffre d'un grave problème de conception.
L'aéroport flambant neuf de l'île britannique de Sainte-Hélène souffre d'un grave problème de conception.

Détracteurs de Notre-Dame-des-Landes, vous allez peut-être relativiser votre haine contre ce futur aéroport français ! Les citoyens britanniques ont payé 285 millions de livres sterling (330 millions d'euros) pour la construction d'un grand aéroport sur l'île de Sainte-Hélène. Mais cette infrastructure flambant neuve risque de ne jamais accueillir le moindre avion de ligne. La dernière demeure de Napoléon, île volcanique anglaise perdue au milieu de l'Atlantique sud, attendait avec impatience ce portail vers le monde. Mais les vents violents qui balaient la piste pourraient interdire tout atterrissage...

Amer, le Guardian dénonce "une piste qui ne mène nulle part" et craint "le pire fiasco du gouvernement outre-mer". Sur la vidéo des essais d'atterrissage d'un Boeing 737 de British Airways (ci-dessous), on voit l'avion s'aligner, se rapprocher du sol, puis brusquement remettre les gaz. Les vents de travers l'ont sorti de sa trajectoire au dernier moment, et le pilote doit reprendre de l'altitude en urgence. Une aile frôle le sol alors que des vents poussent l'avion par un côté. Même résultat lors des tentatives suivantes. Finalement, l'appareil de British Airways se pose, mais au prix d'une prise de risque que les autorités de l'aviation civile ne peuvent pas accepter en service normal.

VIDÉO. Les multiples tentatives d'atterrissage d'un Boeing 737-800 de British Airways à Sainte-Hélène...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • glitzy il y a 3 mois

    Faut mettre un mur protecteur du vent des deux côtés de la piste. demandez à Trump, c'est un spécialiste.