Russie : le testament de Boris Nemtsov

le
0
Boris Nemtsov avait contacté des familles dont les fils, mis en congé de l'armée, avaient été envoyés combattre en Ukraine.
Boris Nemtsov avait contacté des familles dont les fils, mis en congé de l'armée, avaient été envoyés combattre en Ukraine.

Le testament de Boris Nemtsov commence à livrer ses secrets. Le rapport que l'opposant préparait sur la guerre en Ukraine avant d'être assassiné a été partiellement révélé par Ilya Iachine, une autre figure de l'opposition. Sur son compte Facebook, ce dernier raconte la façon dont Boris Nemtsov tentait de collecter des preuves sur la présence de militaires russes dans le Donbass. Des éléments fournis par les familles de soldats tués.

L'été dernier, au moment où l'armée ukrainienne regagne du terrain face aux séparatistes, Moscou envoie ses hommes pour y mener une contre-offensive. Le ministère de la Défense promet alors aux familles une indemnité de 3 millions de roubles (50 000 dollars) si leurs fils tombent au champ de bataille. Les combattants sont officiellement placés en "congé" et traversent la frontière. Cent cinquante Russes auraient alors été tués. Les indemnités sont versées. Les familles signent un document et s'engagent à ne rien révéler sous peine de poursuites pénales.

Menaces

Six mois plus tard, même scénario. Cette fois, des renforts russes affluent à Debaltseve, une ville proche de Donetsk où les combats s'intensifient. Seule nuance : l'armée propose à ses hommes de démissionner et d'agir sous le statut de "volontaires". Soixante-dix corps reviendront en Russie. Mais, cette fois, nulle compensation. Les familles protestent et des juristes contactent alors Boris Nemtsov. Au ministère de la Défense, les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant