Rome : de la grande beauté à la grande tristesse

le
0
Incroyable : 7 066 appartements appartenant à la ville de Rome sont loués à un loyer mensuel inférieur à? 7,75 euros.
Incroyable : 7 066 appartements appartenant à la ville de Rome sont loués à un loyer mensuel inférieur à? 7,75 euros.

En décernant un Oscar à La Grande Bellezza en 2013, l'Amérique avait célébré Rome : le mystère de ses ruines antiques, l'élégance un peu décatie de ses palais baroques, la magie de ses places et de ses fontaines, le charme désuet de cette capitale provinciale mais éternelle. Deux ans plus tard, de la même Amérique, c'est le New York Times qui fustige la capitale italienne en titrant : « La ville éternelle à la dérive. » Et comme souvent dans la péninsule, le regard des autres certifie ce qui était sous les yeux de tous. Depuis la campagne du quotidien new-yorkais, la dégradation de Rome est devenue une affaire nationale.

« Rome est dégueulasse »

Chaussées défoncées, végétation folle, ordures débordant des poubelles, rives du Tibre abandonnées à elles-mêmes, échafaudages rouillés sur des chantiers immobiles depuis des années : la réalité est loin des décors léchés où évoluait Jep Gambardella, le héros de La Grande Bellezza. Depuis le début de la polémique, le site Facebook « Romafaschiffo » (Romeestdégueulasse) a totalisé 89 541 « like » et des milliers de photos qui racontent chaque jour cette incurie dans tous les quartiers de la capitale.

Incidents en série

Comme si ce quotidien déprimant ne suffisait pas, une série d'incidents a attisé au cours des dernières semaines la colère des Romains : fermeture de la galerie Borghese et du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant