Rocard : "Pierre Gattaz aime la cogne"

le
1
Sur Canal+, l'ex-Premier ministre a donné son avis sur le dialogue social et le travail du dimanche.
Sur Canal+, l'ex-Premier ministre a donné son avis sur le dialogue social et le travail du dimanche.

Michel Rocard n'a décidément pas la langue dans sa poche. invité ce dimanche sur le plateau de La Nouvelle édition, l'ex-Premier ministre a commenté l'actualité politique, frappant un grand coup dans la fourmilière des frondeurs. Selon lui, ces "petits camarades gauchistes" "jouent à casser une machine économique dont on a aujourd'hui besoin", a-t-il dit, leur reprochant de ne pas "tomber très juste en pertinence". Développant notamment son point de vue sur l'élargissement du travail du dimanche, qui figure dans la loi Macron proposée cette semaine en conseil des ministres et condamnée par Martine Aubry, il s'en est dit tout à fait satisfait, à condition que la "compensation soit correcte". "Cela doit s'obtenir par la négociation, pas par la loi", a-t-il nuancé."Joie de vivre à engueuler le gouvernement"Le hic, c'est que si Laurence Parisot, l'ex-patronne du Medef, a reçu les grâces de Michel Rocard ce dimanche sur Canal+, tel n'est pas le cas de Pierre Gattaz, qu'il juge peu enclin au dialogue. "Pierre Gattaz n'aime pas le dialogue social. Il aime la cogne. C'est visible, la cogne. Ça mobilise les enthousiasmes." Mais je ne suis pas sûr que ça marchera", a prédit l'ambassadeur de France pour les pôles Arctique Antarctique.Une réforme économique, en dehors de l'augmentation du taux de TVA, met un an à un an et demi à produire des résultats", a-t-il-tonné", condamnant une "joie de vivre dans ce pays à engueuler le gouvernement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le dimanche 14 déc 2014 à 17:53

    La gauche est dans le coma pour ne pas avoir pris conscience des réalités économiques mondiales.Elle défend les 25% des salariés français ont des "statuts spéciaux" et aucune obligation de résultat, et 100% des citoyens qui n'ont pas trop envie de bosser et qui bénéficient d'aides et d'allocations diverses.CONDAMNÉE POUR INCAPACITÉ À ÊTRE RESPONSABLE.