Rien ne va plus à "Charlie Hebdo"

le
1
Après le 7 janvier, Charlie Hebdo a récolté entre 4,3 et 4,5 millions d'euros de dons. Une somme qui serait reversée aux victimes et à leurs familles.
Après le 7 janvier, Charlie Hebdo a récolté entre 4,3 et 4,5 millions d'euros de dons. Une somme qui serait reversée aux victimes et à leurs familles.

"Des millions empoisonnés", disait Luz en février, avec justesse. De nombreuses tensions affectent l'hebdomadaire satirique : gestion de l?argent, désaccords entre rédaction et direction, statuts du journal... Rien ne va plus, même si financièrement, l?hebdomadaire satirique fait plus que sortir la tête de l?eau. Après l'attaque qui a décimé la rédaction,

Charlie Hebdo a récolté entre 4,3 et 4,5 millions d?euros de dons. Une somme qui sera, selon Luz, intégralement reversée aux victimes et à leurs familles. Le journal estime avoir réalisé environ "12 millions euros de marge brute, avant impôt sur les sociétés, sur les ventes depuis les attentats". Les actionnaires prévoient de finir l?année avec un excédent de 10 à 15 millions d?euros.

Pourtant, en 2014, Charlie Hebdo était au bord du gouffre. Charb annonçait en novembre dernier un appel aux dons pour sauver le journal. L?hebdomadaire compterait 270 000 abonnés là où, un mois auparavant, il n?y en avait que 10 000. Reste à savoir combien ont été renouvelés. Car les abonnements de trois mois pour soutenir le journal juste après les attentats ont pris fin en avril. De même, alors que ses ventes avaient culminé à 8 millions d'exemplaires pour le numéro post-attentat, le dernier numéro se serait écoulé à 170 000 exemplaires.

Réorganiser le journal

La discorde a démarré en mars dernier, avec un courrier qui a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7166371 le mardi 19 mai 2015 à 15:49

    torchon assez nauséabond , fauteur de troubles , sa disparition ne serait pas un drame