Revendez votre nuit d'hôtel au lieu de la gâcher

le
0
Une semaine à petit prix à Singapour proposée sur RoomRoom.
Une semaine à petit prix à Singapour proposée sur RoomRoom.

On connaissait Trocdestrains, la plateforme consacrée à la revente et à l'achat de billets non remboursables. On découvre RoomRoom, une société marseillaise qui permet de rétrocéder sa nuit d'hôtel à des internautes en cas d'annulation de voyage. Le concept, proposé depuis un an et demi aux États-Unis, débarque en France où l'on estime à 1,2 million le nombre de nuitées gaspillées par an. À l'échelle européenne, elles se comptent chaque soir en dizaines de milliers. Pour remédier à ce gâchis, ce service - légal à condition que la réservation initiale ne puisse être ni échangée, ni remboursée - offre la possibilité aux acheteurs de profiter de tarifs à faire pâlir les meilleurs comparateurs de prix. En moyenne, l'internaute bénéficie de 30 à 80 % de réduction pour une chambre d'hôtel par rapport au prix du marché. Lutter contre le no-show Joint par Le Point.fr, Michel Athénour, créateur et cofondateur de la société Cityvox, revient sur la naissance de RoomRoom.com. Le projet germe en septembre dernier, lorsque l'une de ses étudiantes s'étonne de ne pas trouver l'équivalent de Trocdestrains appliqué au monde hôtelier. L'idée fait tilt. Deux mois plus tard, il découvre Roomertravel, la version américaine. "Le concept avait échappé à nos radars !" Michel Athénour se renseigne sur la part de no-show des voyageurs et constate que sur les 30 % de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant