Retraites : des projections de moins en moins roses

le
11

INFO LE FIGARO - Le Conseil d'orientation des retraites observe, dans un document de travail, qu'il dégrade constamment ses hypothèses de croissance et de chômage.

Les hypothèses économiques sont un des éléments essentiels pour estimer à moyen et long terme la santé du système de retraites. En France, le Conseil d'orientation des retraites (COR), chargé de ce travail, a souvent été jugé trop optimiste en la matière. La réalité, c'est qu'il l'est de moins en moins. Dans un document de travail élaboré par ses soins et dont Le Figaro a obtenu copie, il observe qu'il a constamment dégradé ses hypothèses de croissance et de chômage sous-tendant ses projections financières sur le système de retraites.

Sa variante «optimiste» est passée d'un taux de chômage à long terme de 3 % en 2001 à 4,5 % en 2015. Une hypothèse qu'il qualifie d'ailleurs volontiers de «volontariste», mais qui est aussi utilisée dans son scénario de référence, dit «scénario B». Quant à la projection «pessimiste», elle a été construite sur une hypothèse de taux de chômage révisée de 7 % en 2001, à 10 % dans ses derniers rapports. Les hypothèses de croissance de la productivité, autre facteur clé pour anticiper la santé future des retraites, suivent la même tendance.

Surtout, l'équivalent européen du COR, l'Ageing Working Group, se montre bien moins enthousiaste sur les capacités de la France à rebondir. Il table sur un taux de chômage à long terme de 7,5 %. Ce chiffre se situe toutefois lui aussi en deçà du taux de chômage d'équilibre français tel que calculé par l'OCDE, soit 8,5 %. Presque deux fois plus que dans le scénario de référence du COR! Au total, relève le Conseil d'orientation, les autres pays développés utilisent comme lui une hypothèse de croissance plutôt optimiste pour élaborer leurs perspectives financières des retraites. Mais, en matière de chômage, ils se montrent beaucoup plus réalistes.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.e.s.t. le lundi 1 fév 2016 à 15:46

    Les fonctionnaires sont promus quelques mois avant leur retraite: c'est ce qu'on appelle l'égalité à la française, qui ne touche bien sûr que les fonctionnaires, déjà gavés d'avantages iniques et indécents!

  • troteldo le mardi 26 jan 2016 à 21:59

    Oui, il faut faire paniquer en expliquant qu'y a plus de sous etc ... et pousser les gens à capitaliser!

  • mikkaela le dimanche 24 jan 2016 à 15:26

    pour maintenir une retraite il faudrait de plus en plus de gens qui travaillent, donc cotisent. Au lieu de cela c'est le nombre de chomeurs et de demandeurs d'emplois qui augmente. Comment voulez vous que ça marche ???

  • paspil le mardi 19 jan 2016 à 11:57

    et par l impot on preserve la retraite dans les regimes spéciaux ... vivement la retraite à 52 ou 57 ans pour tous ...

  • M1945416 le mardi 19 jan 2016 à 10:04

    msg supprimé : toute vérité n'est pas bonne a dire, il faut supprimé le statut de fonctionnaire , une étude prouve que 1 poste de fonctionnaire , tue 1,5 poste dans le privé , en l'asphyxiant de taxe de règlement de dette

  • M1945416 le mardi 19 jan 2016 à 09:53

    ma voisine ex fonctionnaire est dans ce cas, retraitée depuis l'âge de 50 ans , 3 enfants, prime de départ anticipé de 20 000 € , montez en grade un an avant son départ , pour toucher un max ...

  • Eledees le mardi 19 jan 2016 à 08:45

    L'écart, en évolution constante, entre actifs/inactifs n'a pas été pris au sérieux par les gouvernements successifs. Scénario catastrophe si rien n'est fait pour contrer ce déséquilibre.

  • M1961G le mardi 19 jan 2016 à 08:33

    en france , on a oublié qu'il faut partager le travail et le gâteau retraite . pour équilibrer les régimes , il suffit de baisser les retraites de 5 à 10% pour tout les retraités qui ont une pension > à 2000 euros . les retraités touchent trop et ça pose problème pour les générations à venir . faire la semaine à 32h , la retraite à 60 ans pour tous et partager le gâteau retraite pour qu'il soit à l'équilibre .

  • idem12 le mardi 19 jan 2016 à 07:11

    Aux 40h00 payées 35h00 j'imagine b.renie ?

  • b.renie le mardi 19 jan 2016 à 06:34

    L'économie réelle française est en péril. Vive le socialisme rêveur drogué inconscient. Ils prétendent qu'on peut être heureux sans travailler (MR PEPY entend faire qu'à la SNCF on travail réellement 35 h Eclats de rire dans la salle ! C'est vrai aussi dans de nombreuses administrations. Il faut revenir d'urgence aux 40h par semaines si l'on veut sauver notre pays qui est maintenant surendetté.