Réseau interbancaire : les attaques de pirates informatiques continuent

le
0
Affiche de la se?rie te?le?vise?e Mr. Robot, actuellement diffuse?e sur France 2 et dont un hacker est le he?ros.
Affiche de la se?rie te?le?vise?e Mr. Robot, actuellement diffuse?e sur France 2 et dont un hacker est le he?ros.

Le réseau interbancaire Swift n'est pas encore tiré d'affaire. Ce système informatique, censé être l'un des plus sécurisés au monde, a encore été la cible il y a quelques jours de hackers. « Trois attaques ont été déjouées depuis la rentrée », a révélé, le 26 septembre, Gottfried Leibbrandt, PDG de la société de droit belge qui administre cette plateforme financière ultrasensible. « Cette nouvelle n'est pas vraiment une surprise », confie Istvan Szabo, spécialiste en cyberprotection chez Balabit IT Security, une société hongroise sollicitée par de nombreux groupes financiers pour verrouiller leurs systèmes d'information.

Basée à La Hulpe, près de Bruxelles, l'entreprise Swift (dont l'acronyme signifie Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication) est détenue et contrôlée par ses adhérents : 10 000 institutions financières réparties dans plus de 150 pays, parmi lesquels figurent les plus grosses banques mondiales. Le réseau qui porte, lui aussi, le nom de Swift, opérationnel depuis 1977, a beau être prétendument fermé pour protéger les milliards de dollars qui y transitent chaque jour, le système est l'objet de cyberbraquages réguliers depuis un an.

Des braquages « sans armes ni violence »

En février dernier, des pirates informatiques étaient ainsi parvenus à s'introduire sur le réseau et avaient tenté de détourner un milliard de dollars à la Banque du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant