Répliques de monuments célèbres : un phénomène tendance

le
0

La Tour Eiffel, la Maison Blanche, la Tour de Londres... Les monuments connus internationalement et qui font la gloire d’un pays ont souvent des versions alternatives, dupliquées aux quatre coins de la planète.

«Je vais garder une chambre à la Maison Blanche à vie, alors que le président Barack Obama devra rendre la sienne lorsqu’il aura terminé son mandat», s’amuse le richissime hommes d’affaires irakien de 58 ans Shihab N. Shihab, qui se considère encore plus privilégié que le président américain. Après avoir admiré «la beauté et la simplicité» de la Maison Blanche, à Washington, l’homme d’affaires n’a pas hésité à entreprendre de se faire construire sa parfaite réplique, avec de l’or 21 carats sur les rampes d’escaliers, et les belles colonnes de marbre grec qui ornent l’entrée... Shihab a également dévoilé à Bloomberg sa chambre de 140 mètres carrés. En toute «simplicité», naturellement!

L’imposante bâtisse blanche - dont la construction devrait être achevée d’ici à quatre mois - n’a pas été érigée n’importe où. Elle est dans un quartier en hauteur qui surplombe la ville d’Erbil, composé essentiellement d’imposantes villas. Les agents immobiliers considèrent ce quartier comme un Dubaï en herbe. La ville d’Erbil est en plein essor depuis la chute de Saddam Hussein, en 2003: tours résidentielles, bureaux, villas étincelantes... Les grandes chaînes hôtelières de luxe comme Marriott ou Hilton lorgent également cette ville à fort potentiel.

Les «clones» de bâtiments célèbres sont monnaie courante

Dans la Maison Blanche d’Erbil, un seul élément a été rajouté par rapport à l’original, à savoir des bains turcs! Toutefois, cette réplique de la Maison Blanche n’est pas la première: un ingénieur vietnamien a construit dès 1995 sa réplique personnelle à McLean, dans l’État de Virginie. Il en existe une autre à Hanghzou, en Chine.

Les Chinois sont d’ailleurs particulièrement friands de copie de bâtiments célèbres qui font l’identité et la fierté des pays étrangers, note le quotidien britannique The Independent. Parmi les répliques les plus connues, on compte notamment la Tour de Londres, le Mont Rushmore (La sculpture qui y figure depuis les années 1930 représente quatre président américains), ou encore la totalité du village autrichien d’Hallstatt, classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1997. En 2012, l’homme d’affaires chinois Zhang Yuchen a même entrepris de construire une réplique du château français de Maisons-Laffitte (édifice du 17ème siècle mêlant les esthétiques classique et baroque). Cette réplique désormais achevé est un hôtel. «Cela m’a coûté 50 millions de dollars», a confié l’intéressé au New-York Times. «Au début, je visais Versailles mais je me suis rendu compte que c’était trop ambitieux.»

La Tour Eiffel, l’un des monuments le plus imité au monde

Et si le monument ayant le plus de répliques à son effigie était Français? La Tour Eiffel compte plusieurs dizaines de répliques dans le monde entier qui sont toutes plus ou moins bien réussies, parfois avec quelques touches de couleurs locales. Tokyo, Shanghai, Prague, Las Vegas... Toutes ces villes ont leur propre Tour Eiffel. Si bien que même la Société d’exploitation de la Tour Eiffel admet volontiers qu’il est impossible de déterminer avec précisions combien de reproductions ont été érigées aux quatre coins du monde.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant