René Ricol refuse de faire un audit des finances de l'UMP

le
0
René Ricol.
René Ricol.

"Je n'ai pas à faire un audit des finances de l'UMP, c'est ridicule !" Voilà ce qu'a répondu René Ricol à Jean-François Copé lorsqu'ils se sont rencontrés la semaine dernière. L'ancien commissaire aux comptes, actuel président du cabinet d'expertise et de conseil financier Ricol Lasteyrie, le confirme au Point.fr : "Il n'est pas question de procéder à un tel audit dans la mesure où une information judiciaire est en cours" pour faire la lumière sur l'affaire Bygmalion. En revanche, René Ricol a accepté de prodiguer "ses bons conseils" pour que l'UMP mette en place une "gouvernance exemplaire". "On a tous intérêt à ce que les partis politiques ne soient pas laminés, vu les résultats électoraux des élections européennes. Si le PS me demandait de tels conseils, je le leur donnerais aussi", explique René Ricol au Point.fr. L'ancien personnage clé de la sarkozie a également conseillé à Jean-François Copé de saisir la justice et de "porter plainte si l'UMP s'est réellement fait escroquer de quelque 20 millions d'euros".

Le président de l'UMP, fragilisé par les révélations sur des surfacturations dans l'affaire Bygmalion, est vivement critiqué au sein de son parti : d'aucuns appellent de leurs voeux des changements radicaux et un changement de gouvernance. Pour "desserrer l'étau", Jean-François Copé comptait "proposer plusieurs initiatives" mardi matin, lors du bureau politique statutaire du parti. La solution d'un audit des finances...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant