Remaniement : Taubira l'indéboulonnable

le
0
La tâche s'annonce rude pour la ministre de la Justice Christiane Taubira, maintenue au gouvernement.
La tâche s'annonce rude pour la ministre de la Justice Christiane Taubira, maintenue au gouvernement.

Bon courage à celui qui s'essaie à déboulonner Christiane Taubira. La ministre de la justice, décriée à droite, est une icône à gauche. À chaque remaniement ministériel - c'était déjà le cas en avril dernier -, on la dit sur le départ. Christiane Taubira fait à chaque fois mentir les pronostics. Un an après le conflit qui l'avait opposée à Manuel Valls, elle s'est pourtant à nouveau opposée au Premier ministre. Plus subtilement, cette fois-ci. selon BFM TV, Elle a ainsi envoyé un SMS de félicitations aux frondeurs Arnaud Montebourg et Benoît Hamon. Pour ce forfait, Aurélie Filippetti a été remerciée. Pas Taubira. "Ce n'est plus un remaniement, mais un reniement, fulmine l'UMP Georges Fenech. Manuel Valls renie la politique de gauche et la politique de sécurité. Il a abdiqué devant Christiane Taubira." Une femme "au service d'une idéologie dangereuse", selon ses détracteurs. Brillante mais clivanteLa droite craint Christiane Taubira pour ses talents oratoires et sa capacité de séduction. Quelle autre personnalité politique peut se vanter de dizaines de milliers de vues de ses discours sur YouTube ? Qui d'autre que la charismatique garde des Sceaux pour enflammer l'hémicycle, susciter les enthousiasmes autant que les antagonismes ? Car Christiane Taubira est une femme clivante. À droite, il n'y a guère que le sénateur UMP Jean-René Lecerf qui glisse un mot en faveur de la ministre : "Taubira manque de diplomatie, mais pas de courage....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant