Remaniement : "Manuel Valls n'a pas puni, il a choisi"

le
1
Dans ce type de crise, on peut soit faire le dos rond, soit trancher. Manuel confirme qu'il est un homme aux idées claires, explique un ami de Manuel Valls.
Dans ce type de crise, on peut soit faire le dos rond, soit trancher. Manuel confirme qu'il est un homme aux idées claires, explique un ami de Manuel Valls.

On se souvient que Manuel Valls avait remplacé Jean-Marc Ayrault pour marquer le retour de l'autorité au sommet de l'État. Voilà qui est fait. Alors qu'Ayrault avait attendu qu'une ministre - Delphine Batho - franchisse la ligne rouge (la contestation du budget), Valls a frappé plus vite. Dès dimanche soir, après les critiques conjuguées de Montebourg et Hamon dans les journaux et à Frangy-en-Bresse (sans oublier le livre de Cécile Duflot), le Premier ministre a présenté au président de la République la démission de son gouvernement.Son entourage assure que Manuel Valls n'a pas "puni" Arnaud Montebourg. Il n'y a dans cette décision nulle attaque personnelle. "Les deux hommes se respectent", dit Luc Carvounas, sénateur proche de Manuel Valls. La décision du Premier ministre va au-delà. "Il n'a pas puni, il a choisi", confie Francis Chouat, maire d'Évry et intime de Valls. Il a choisi de régler un problème politique, incarné par plusieurs ministres (ou ex-ministres) opposés à la politique du gouvernement. En tranchant vite et fort, Valls fait d'une pierre deux coups : il réaffirme la politique décidée par François Hollande en clarifiant ses choix - la politique de l'offre - et rappelle pourquoi il a été nommé à Matignon. "Dans ce type de crise, on peut soit faire le dos rond, soit trancher. Manuel confirme qu'il est un homme aux idées claires et il évite de se laisser entraîner par le fond dans les sondages", dit un de ses amis."On solde...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le lundi 25 aout 2014 à 14:44

    Être ou ne pas être responsable de la France ce n'est pas d'appliquer ses propres idées, c'est faire en sorte que la France aille mieux:L'EXEMPLE DOIT VENIR D'EN HAUT.réduction de moitié du nombre des députés,plafonnement de toutes leurs rémunérations et avantages et retraites à 5 fois le SMIG. Suppression du sénat.Suppression de tous les régimes et statuts spéciaux.retour aux 40h hebdomadaire pour TOUS;la retraite à 65 ans pour TOUS; 3 js de délai de carence en arrêt maladie pour TOUS