Régionales 2015 : Sophie Montel, la valeur montante du FN

le
0
Sophie Montel s'était déjà illustrée à la législative partielle dans le Doubs.
Sophie Montel s'était déjà illustrée à la législative partielle dans le Doubs.

La surprise pourrait venir, ce dimanche, de Bourgogne Franche-Comté, région que Sophie Montel, arrivée largement en tête au premier tour avec 31,48 % des voix, semble en mesure de remporter pour le Front national. Contrairement aux duels qui se jouent dans les régions Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Paca, la responsable lepéniste, âgée de 45 ans, s'oppose à la socialiste Marie-Guite Dufay (22,99 % des suffrages) et à la tête de liste LR -UDI François Sauvadet (24 %) dans le cadre d'une triangulaire très indécise. Sophie Montel dispose de peu de réserves de voix, mais lorgne avec délice sur les électeurs de Debout la France, dont le candidat, Maxime Thiébaut, a réalisé un joli score, 5,17 %. Le jeune responsable s'est refusé à toute consigne de vote pour le second tour, laissant ses électeurs libres de leur choix. Un report, même partiel, peut décider de l'élection.

Sophie Montel bénéficie, en outre, d'une indéniable dynamique, qui, alliée à un verbe haut, a contraint ses adversaires à une campagne assez défensive. À François Sauvadet, président du conseil général de Côte d'Or, de répondre sur l'effondrement de l'investissement sous sa présidence, à Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional de Franche-Comté, de s'expliquer sur les "travailleurs détachés" employés sur certains chantiers régionaux. Élue depuis 1998 au conseil régional de Franche-Comté, Sophie Montel est une professionnelle de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant