Régionales 2015 - Rousseau : "Ce sont les apparatchiks verts qui ont déserté nos rangs"

le
0
Sandrine Rousseau est titulaire d'un doctorat en économie.
Sandrine Rousseau est titulaire d'un doctorat en économie.

Elles sont toutes deux écologistes, ont une forte personnalité et de l'énergie à revendre. Mais leurs routes viennent de prendre des chemins différents chez les écologistes du Nord-Pas-de-Calais, à l'aube de la grande région qui les unira aux Picards. L'agrégée d'histoire Marie-Pierre Bresson et la docteure en sciences économiques Sandrine Rousseau ne se sont plus parlé depuis le 13 septembre et l'assemblée régionale d'Europe Écologie-Les Verts Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où les militants avaient acté une candidature indépendante du PS (274 voix contre 94). Aussitôt, Marie-Pierre Bresson, trésorière du parti, avait annoncé qu'elle quittait le mouvement. La Lilloise, aussi titulaire d'un DEA des sciences de la ville, devenait alors membre fondatrice d'Écologistes !, le nouveau parti créé par Jean-Vincent Placé et François de Rugy.

Cible privilégiée du Front national, enjeu national scruté par l'ensemble des médias, la grande région du nord de la France cristallise les dissensions. Chez Les Républicains, c'est Xavier Bertrand (LR), qui ne désavoue pas Nadine Morano et court après les électeurs frontistes. Chez les socialistes, c'est la frondeuse Martine Aubry qui n'en fait qu'à sa tête en soutenant la candidature de Pierre de Saintignon, très critiqué au gouvernement, et en refusant de se substituer à lui. Et chez les écolos, on se divise donc sur l'attitude à adopter face à Marine Le Pen : alliance ou non avec le PS dès...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant