Régionales 2015 : Queyranne se rebelle contre le PS

le
0
Jean-Jack Queyranne bénéficie du soutien de Najat Vallaud-Belkacem.
Jean-Jack Queyranne bénéficie du soutien de Najat Vallaud-Belkacem.

Après plusieurs mois de bras de fer avec le PS, Jean-Jack Queyranne a décidé de passer en force. Non, il ne pliera pas devant les demandes répétées de son parti de prendre sur sa liste Caroline Collomb, l'épouse du maire de Lyon, et les candidats désignés par les militants socialistes. Non, il ne sacrifiera pas Farida Boudaoud, sa vice-présidente à la culture, exclue du PS pour dissidence. « Je ne suis ni l'homme d'un clan ni l'homme d'un appareil parisien », a lancé le président sortant de la région Rhône-Alpes, candidat à la présidence de la future grande région Auvergne-Rhône-Alpes, habituellement plus enclin au consensus qu'à la rébellion.

À deux mois du premier tour de scrutin, il a tranché et présenté les quinze premiers noms de la liste qu'il conduira personnellement dans la métropole lyonnaise. Celle-ci ne comprend aucun socialiste lyonnais. Comme pour compenser cette absence, elle fait en revanche la part belle aux socialistes de Villeurbanne, la commune d'à côté, ainsi qu'à la société civile.

Entre Jean-Jack Queyranne et le PS, le divorce est une affaire de femmes. Avec la fameuse Farida Boudaoud tout d'abord, totalement indésirable au PS depuis qu'elle a fait perdre à son camp la mairie de Décines en se présentant contre le maire socialiste sortant. Avec Caroline Collomb ensuite, la femme du puissant maire de Lyon, que le PS souhaitait voir en deuxième position sur la liste Queyranne, malgré l'opposition de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant