Régionales 2015 - Philippe Saurel, le petit démon du Midi

le
0
Philippe Saurel a remporté les municipales en 2014 en se présentant contre les socialistes.
Philippe Saurel a remporté les municipales en 2014 en se présentant contre les socialistes.

En Languedoc-Roussillon, la faune regorge de nombreuses espèces venimeuses comme la veuve noire, la vive ou le scorpion. Mais les dissidents socialistes, ici, ne manquent pas non plus de piquants. Quelques années après la mort de l'imprévisible mais influençable Georges Frêche, qui a régné sur la région durant près de 30 ans, Philippe Saurel fait vivre un nouveau cauchemar éveillé au PS.

Après avoir raflé la mairie de Montpellier, au nez et à la barbe des socialistes, fait gagner ses binômes aux cantonales contre ceux de son ancien parti, «?ce vaurien?» (sic), ce «?saurien?» de Saurel se lance dans les régionales avec sa liste Citoyen du Midi. Une candidature qui ulcère ses ex-camarades, aggrave la division de la gauche et rend moins évidente la victoire de l'ex-ministre Carole Delga. Celle-ci a déjà sur son flanc gauche une autre épine non négligeable, l'écologiste Gérard Onesta, conseiller régional qui a réussi l'alliance entre les Verts et le Front de gauche. Le jeu est donc très incertain, puisqu'il faut compter avec le candidat FN Louis Aliot, bien implanté dans la région, et le politologue Dominique Reynié (LR), qui tente de passer de la théorie à la pratique, en fâchant quelques notables. Alors, et si c'était Saurel??

Autrefois élu courtois et prudent, rarement subversif, Saurel a raflé la mise en se muant en dissident rebelle, guerroyant contre le système des partis, qu'il juge «?à bout de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant