Régionales 2015 - Les Républicains : Reynié joue l'Hérault contre Sarkozy

le
0
Dominique Reynié est allé déposer lui même en préfecture de Toulouse une liste qui ne correspond pas à celle validée par la commission nationale d?investiture des Républicains pour le département de l?Hérault. 
Dominique Reynié est allé déposer lui même en préfecture de Toulouse une liste qui ne correspond pas à celle validée par la commission nationale d?investiture des Républicains pour le département de l?Hérault. 

« Ce n'est pas une auberge espagnole ici. Il y a une discipline et une organisation. » Sans jamais le nommer, c'est à un véritable rappel à l'ordre que s'est livré publiquement Nicolas Sarkozy vis-à-vis de Dominique Reynié, tête de liste LR en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées ce samedi lors du conseil national des Républicains à Paris. Et le président des Républicains fulmine depuis deux jours contre le politologue. En fait, depuis que jeudi Dominique Reynié est allé déposer lui même en préfecture de Toulouse une liste qui ne correspond pas à celle validée par la commission nationale d'investiture du parti pour le département de l'Hérault. Dominique Réynié a en effet décidé d'en exclure Arnaud Julien, rien moins que le secrétaire départemental LR qui devait figurer à la cinquième place et de faire reculer du troisième au cinquième rang Joseph Francis de l'UDI.

Pour le premier, il s'agirait de favoriser la présence de plus d'élus, notamment des maires, susceptibles d'apporter davantage de voix que des apparatchiks. Pourtant, il est difficile de ne pas faire le rapprochement entre cette éviction et les ennuis d'Arnaud Julien, visé par une enquête de la chambre régionale des comptes sur des dépenses somptuaires qu'il aurait effectuées en tant que directeur de l'office du tourisme et des festivités de Juvignac, une petite commune de moins de 8 000 habitants de la périphérie de Montpellier dont on se demande à quoi pouvait...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant