Régionales 2015 : les enjeux en Ile-de-France

le
0
L'Ile-de-France n'est pas concernée par la réforme des régions et demeure inchangée.
L'Ile-de-France n'est pas concernée par la réforme des régions et demeure inchangée.

C'est une nouvelle ère qui s'annonce pour l'Ile-de-France. Certes la région parisienne ne subit pas la réforme territoriale et ne fait l'objet d'aucune fusion, mais le président PS Jean-Paul Huchon ne brigue pas un quatrième mandat. Il était en fonctions depuis 1998. Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale, est candidat à sa succession. Il a déjà été à la tête du département de la Seine-Saint-Denis (2008-2012) et vise cette fois-ci l'échelon supérieur en convoitant la région, qui rassemblera 209 élus. L'ex-ministre de l'Éducation Benoît Hamon, qui désirait, lui aussi, être chef de file pour ces élections, s'est finalement effacé.

Son principal adversaire sera sans aucun doute Valérie Pécresse (Les Républicains). Après avoir devancé en interne David Douillet et Henri Guaino, qui voulaient eux aussi être en pole position, l'ancienne ministre du Budget a scellé récemment son alliance avec Chantal Jouanno (UDI) pour former une liste commune. Elle désire aussi rallier le MoDem à sa cause. Un sondage Ifop pour Valeurs actuelles

la place en tête du premier tour avec 28 % des voix. Entourée notamment de Pierre-Yves Bournazel (Paris) et Thierry Solère (Hauts-de-Seine), la Versaillaise multiplie les déplacements, y compris dans les mosquées de Seine-Saint-Denis.

Julien Dray candidat

Beaucoup de visages connus sont d'ailleurs candidats en région francilienne. Nicolas Dupont-Aignan se...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant