Régionales 2015 : le scrutin, mode d'emploi

le
1
C'est la première fois depuis 1965 que les Français votent aussi tard dans l'année.
C'est la première fois depuis 1965 que les Français votent aussi tard dans l'année.

Coup dur pour les pourfendeurs de l'abstentionnisme électoral, les Français vont devoir se passer de la douceur du printemps et sortir dans le froid deux dimanches de début décembre (6 et 13) pour aller glisser un bulletin dans l'urne. C'est la première fois depuis 1965 qu'un scrutin se déroule aussi tard dans l'année. Mais ces élections sont aussi les dernières avant la présidentielle de 2017. En 2010, les régionales avaient atteint des taux d'abstention record pour ce scrutin, avec 53,63 % au premier tour et 48,81 % au second.

Ces régionales ont lieu au suffrage universel direct via un scrutin majoritaire proportionnel de liste à deux tours. Un second round s'impose si aucune liste n'atteint 50 % des suffrages exprimés au premier. Seules les listes qui récoltent 10 % des voix au premier tour sont qualifiées pour le second. La liste qui obtient 50 % des voix au premier tour (ou qui arrive en tête du second) gagne de plein droit un quart des sièges (25 %) au conseil régional. Puis, au second tour, TOUTES les listes (y compris celle qui est déjà majoritaire) qui obtiennent au moins 5 % des suffrages exprimés se partagent les 75 % restants et auront donc des conseillers régionaux. Conséquence, la liste arrivée en tête récolte donc un grand nombre de sièges et est assurée de posséder une grosse majorité (25 % des sièges + une partie des 75 % restants).

Têtes de liste et mini-têtes de liste

Les listes ont une vocation...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 le vendredi 18 sept 2015 à 11:16

    Allez le pen !