Régionales 2015 : le PS tente maladroitement de racoler les chrétiens

le , mis à jour le
2
La tête de liste PS Pierre de Saintignon est un proche de Martine Aubry, la maire de Lille.
La tête de liste PS Pierre de Saintignon est un proche de Martine Aubry, la maire de Lille.

Le tweet était pourtant fièrement posté : "Les chrétiens prennent position et appellent à voter pour nous." En affirmant le 24 novembre sur le célèbre réseau social que la communauté chrétienne de Nord-Pas-de-Calais-Picardie était derrière sa candidature, la tête de liste PS Pierre de Saintignon s'est peut-être un peu trop avancée. Et pour cause, le tweet de ce proche de Martine Aubry mène vers un communiqué recensant une liste composée de personnalités certes chrétiennes, mais surtout affiliées au parti. Parmi ces 30 chrétiens, on note ainsi la présence de Jacques Richir (adjoint de Martine Aubry à la mairie de Lille), Jean-Luc Deroo (ex-maire PS d'Halluin), Jean-Pierre Balduyck (ancien maire PS de Tourcoing), Denise Cacheux (ancienne députée PS) ou bien Pascal Percq (ex-directeur du service démocratie participative et citoyenneté à la mairie de Lille et autre proche de Martine Aubry).

 En définitive, ce manifeste rassemble davantage des apparatchiks socialistes que des fidèles de l'office dominical, même s'il se revendique "Appel des chrétiens de Nord-Pas-de-Calais-Picardie à faire barrage face au Front national". Objectif : sensibiliser la fibre humaniste des chrétiens de la région et les inciter à ne pas voter pour l'extrême droite. "Chrétiens, face à l'échéance des élections régionales en France et spécialement dans notre région, nous ne pouvons nous taire. La menace réelle de l'accès du Front national aux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 26 nov 2015 à 08:30

    le racolage, voilà le PS en action !!!! comme rue St Denis, même mentalité.......de péripatéticienne. Le fric, le fric.....

  • bordo le mercredi 25 nov 2015 à 19:00

    Pathétique. Et ils osent dirent qu'ils ne sombrent pas dans le communautarisme ?