Régionales 2015 :  le groupe La Dépêche jugé trop partisan par Les Républicains

le , mis à jour le
0
Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche, est aussi le propriétaire du premier groupe de presse dans le Sud-Ouest.
Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche, est aussi le propriétaire du premier groupe de presse dans le Sud-Ouest.

Jean-Michel Baylet, propriétaire du groupe La Dépêche, est dans le collimateur de Dominique Reynié. Faute de bénéficier de l'arbitrage du CSA, le candidat LR en Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées recense lui-même le nombre d'articles que la presse régionale consacre à sa campagne et à ses principaux concurrents. Le résultat est très déséquilibré à en croire la première publication de son « baromètre ». Il a comptabilisé 19 articles en sa faveur entre juillet et septembre sur le site de La Dépêche du Midi, contre 74 à Carole Delga, sa rivale du PS. « Le groupe de presse de Jean-Michel Baylet touche énormément d'argent public. Il n'est pas normal qu'il ne respecte pas le pluralisme », se plaint Dominique Reynié dans une interview au site de France 3 Midi-Pyrénées.

  

Le politologue de la Fondapol est d'autant plus inquiet que La Dépêche du Midi a racheté Midi libre et L'Indépendant, les quotidiens de Montpellier et de Perpignan, ainsi que Centre-Presse dans son Aveyron natal. Le patron du groupe La Dépêche se trouve ainsi en situation de monopole avant même la fusion des deux régions. Jean-Michel Baylet est aussi président du PRG, parti allié avec le PS pour ces élections régionales. Une situation unique en France. « Anormale », ajoute le candidat des Républicains.

« C'est du Dépêche bashing »

Le quotidien régional...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant