Régionales 2015 : le conseil régional plus intéressant que l'Assemblée ?

le
0
Xavier Bertrand et Éric Woerth (Les Républicains) exercent tous les deux un mandat de député et se présentent pour les régionales.
Xavier Bertrand et Éric Woerth (Les Républicains) exercent tous les deux un mandat de député et se présentent pour les régionales.

Les parlementaires-candidats anticiperaient-ils déjà 2017 ? Et si être élu à la tête d'une région de 6 millions d'habitants avec un PIB de 151,6 millions d'euros en 2014 devenait le must ? En Nord-Pas-de-Calais-Picardie, les députés et sénateurs sont en tout cas nombreux à s'être lancés dans la bataille des élections régionales. Sauf qu'avec l'entrée en vigueur de la loi sur le non-cumul des mandats d'ici à 2017, il va falloir faire des choix. Gérard Darmanin, le jeune député-maire de Tourcoing et ex-porte-parole de Nicolas Sarkozy, l'a d'ores et déjà annoncé dans la presse : s'il doit choisir entre des responsabilités nationales et un mandat local en vertu du non-cumul des mandats, il optera toujours pour le terrain. En l'occurrence, s'il est élu conseiller régional, il démissionnerait de son mandat de député, gardant sa mairie tourquennoise.

D'ici deux ans, on ne pourra plus en effet être à la fois député-maire ou sénateur-maire, mais on pourra en revanche rester conseiller régional et maire. Quels choix seront-ils opérés par les autres députés-candidats dans la région ? À droite, les principaux leaders siègent tous au Palais-Bourbon : Éric Woerth, tête de liste dans l'Oise, député-maire de Chantilly et ancien ministre du Budget puis du Travail des deux premiers gouvernements de François Fillon ; Natacha Bouchart, députée-maire de Calais, mais également présidente de la communauté d'agglomération du ...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant