Régionales 2015 - Dufay : "Le machisme ne me déstabilise pas"

le
0
Marie-Guite Dufay préside le conseil régional de Franche-Comté depuis 2008.
Marie-Guite Dufay préside le conseil régional de Franche-Comté depuis 2008.

L'échéance électorale approche et, après avoir suspendu sa campagne durant une semaine, selon la consigne nationale du PS, la présidente sortante de Franche-Comté Marie-Guite Dufay est repartie le 23 novembre à la rencontre des électeurs de la future grande région de Bourgogne-Franche-Comté. Ce mercredi 25 novembre, elle est dans le Jura, où elle visite un groupement innovant d'acteurs économique et une association d'aide à domicile, en présence de Paulette Guinchard-Kunstler, ex-secrétaire d'État aux Personnes âgées sous le gouvernement Jospin. Candidate hors système, Marie-Guite avait déjà engagé un processus de rapprochement avec la Bourgogne avant la réforme territoriale, persuadée qu'il était nécessaire, pour ces deux petites régions, de réunir leurs forces. Formée aux questions économiques et sociales, cette femme pragmatique et plutôt discrète avait été propulsée à la tête de la région Franche-Comté pour remplacer Raymond Forni, disparu en 2008, puis réélue deux ans plus tard. Mais, cette fois, la partie n'est pas gagnée, et elle le sait. Publié le 23 octobre, avant les attentats parisiens, le sondage BVA pour L'Est républicain donnait son concurrent François Sauvadet, l'UDI-LR, à la grande région en tête des intentions de vote, avec 36 %. Marie-Guite Dufay arrivait en deuxième position, avec 34 % des intentions de vote, devant la frontiste Sophie Montel, 30 %, qui, en février, avait bien failli remporter les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant