Régionales 2015 : dernière séance pour la Basse-Normandie

le
0
Le conseil régional de Basse-Normandie était installé depuis 1986 dans un ancien monastère.
Le conseil régional de Basse-Normandie était installé depuis 1986 dans un ancien monastère.

Duc de Normandie, Guillaume le Conquérant a fondé en 1060 à Caen l'Abbaye-aux-Hommes pour se faire pardonner par le pape son mariage consanguin avec sa cousine, Mathilde. Elle-même a créé l'Abbaye-aux Dames où elle est enterrée. Neuf siècles plus tard, les bâtiments de ce monastère féminin sont devenus le siège du conseil régional de Basse-Normandie. Installée en mars 1986, cette assemblée ne soufflera pas ses 30 bougies, car elle disparaîtra le 1er janvier 2016 au bénéfice du conseil régional de Normandie. Rarement, collectivité locale n'aura eu une existence aussi brève.

Les 47 derniers conseillers régionaux de Basse-Normandie se sont réunis pour la dernière fois les 15 et 16 octobre. Les deux précédents présidents, l'UMP René Garrec (1986-2004) et le socialiste Philippe Duron (2004-2008) avaient été conviés. Seul le second s'est déplacé. « Cette dernière session n'est pas la fermeture, mais l'ouverture vers une nouvelle région », assure le président sortant, Laurent Beauvais (PS). Certains ne cachant pas leur émotion, les porte-parole des partis alliés (PCF, EELV et PRG) saluent le travail accompli. « Et 95 % des délibérations ont été votées à l'unanimité des élus. »

« Fin de règne »

Campagne oblige, l'opposition se montre moins émue. « Si le bilan est si parfait, pourquoi vous présentez-vous en ordre dispersé en décembre prochain ? » réplique Sophie Gauguin (LR). Maire de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant