Régionales 2015 : à Saint-Quentin, le triomphe modeste de Xavier Bertrand

le
2
Xavier Bertrand a eu un discours très bref pendant lequel il a salué les électeurs de gauche grâce auxquels il a gagné dimanche.
Xavier Bertrand a eu un discours très bref pendant lequel il a salué les électeurs de gauche grâce auxquels il a gagné dimanche.

Il s'autorise, tout de même, un petit jeu de scène. Trois fois rien : le regard vers le ciel de qui les prières ont été exaucées, les mains solidement arrimées au pupitre, un léger soupir de soulagement. Pour le reste, la mine sera grave et le triomphe, modeste. Xavier Bertrand a voulu une campagne de terrain et de terroir, frappée, contre les chamailleries politiciennes parisiennes, du coin d'un bon sens provincial : lorsqu'à 20 heures il monte à la tribune sous les acclamations, dans la grande salle du palais de Fervaques à Saint-Quentin, le candidat des Républicains entend enfoncer le clou et s'adresser d'abord aux « gens du Nord ». « Ce soir, ce n'est pas la victoire des partis politiques. Ce soir, ce n'est même pas ma victoire. Ce soir, c'est la victoire des hommes et des femmes du Nord-Pas-de-Calais-Picardie. »

Le héros du jour a passé la journée de dimanche dans son bureau de l'hôtel de ville et ne fait qu'une courte allocution. Élu à près de 58 % des suffrages, après avoir été devancé de 15 points au premier tour par Marine Le Pen, Xavier Bertrand sait qu'il doit au retrait du PS d'avoir privé de son grand soir la présidente du Front national. « Je remercie ceux qui m'ont fait confiance dès le premier tour, je remercie aussi les électeurs de gauche qui ont voté pour faire rempart », dit-il. « Ce soir, nul ne peut dire qu'il a gagné. Cela fait trente ans que la classe politique dit qu'elle a reçu le message, qu'elle...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 12 mois

    A VAINCRE SANS PERIL, ON TRIOMPHE SANS GLOIRE nous a dit ce vieux débris de Corneille il y a quelques 3 siècles !!!!

  • frk987 il y a 12 mois

    Je ne comprends pas qu'un candidat puisse accepter une pseudo victoire acquise dans ces conditions. Idem pour Estrosi.....A mon avis tous les deux se sont ridiculisés en étant élu par le PS.