Réfugiés : Sarkozy et Le Pen, la guerre totale

le
0
Nicolas Sarkozy, patron du parti LR, fait tout pour reconquérir les électeurs de droite passés au FN en vue de la primaire de novembre 2016 lors de laquelle les sympathisants de droite choisiront leur candidat pour la présidentielle de 2017. 
Nicolas Sarkozy, patron du parti LR, fait tout pour reconquérir les électeurs de droite passés au FN en vue de la primaire de novembre 2016 lors de laquelle les sympathisants de droite choisiront leur candidat pour la présidentielle de 2017. 

« Un homme ne sera jamais trop soigneux dans le choix de ses ennemis », prévenait Oscar Wilde. Entre Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, la guerre sera totale. En petit comité, le patron des Républicains assure détester cette « bonne femme », « épaisse », « hommasse » et « brutale ». Marine Le Pen n'est pas en reste. La patronne du FN éructe sur ce « mort-vivant de la politique », « menteur », « capable de dire tout et l'inverse de tout ». Depuis plusieurs jours, c'est au sujet de la crise migratoire que les deux rivaux s'affrontent.

Alors que la France s'apprête à accueillir 24 000 demandeurs d'asile dans les deux prochaines années, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen s'invectivent à distance et multiplient les déclarations pour séduire les électeurs de la droite dure. « J'ai eu honte en entendant Marine Le Pen, son inhumanité, son absence totale du moindre sentiment, cette brutalité », s'est attristé Nicolas Sarkozy samedi à La Baule. « C'était après ou avant qu'il ait proposé d'accrocher Dominique de Villepin à un croc de boucher, traité Fillon d'eunuque, menacé Bayrou, qu'il appelle le bègue, de l'éclater ? » a alors ironisé la patronne du FN.

Sarkozy change d'avis sur l'AME

Cette fois, la bataille se poursuit sur le terrain des propositions. Désireux de ramener dans son giron les sarkozystes déçus passés au FN, Nicolas Sarkozy a développé ce jeudi dans les colonnes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant