Réfugiés : le tour de vis de Berlin

le , mis à jour le
3
La déclinaison bavaroise de Pegida, Bagida, manifeste à Munich le 11 janvier. 
La déclinaison bavaroise de Pegida, Bagida, manifeste à Munich le 11 janvier. 

La « realpolitik » est décidément bien ancrée dans la culture politique allemande. Au lendemain des attaques de la Saint-Sylvestre durant lesquelles près de cinq cents femmes ont été agressées près de la gare et de la cathédrale de Cologne par des migrants originaires du Maghreb et du monde arabe, Angela Merkel avait promis que ces attaques auraient « des conséquences ». « Si les réfugiés ont commis un délit, cela veut dire que le droit [de séjour] doit s'arrêter s'il y a une peine de réclusion, même avec sursis », s'était engagée la chancelière. Aussitôt dit, aussitôt fait? Les partenaires de la coalition gouvernementale allemande sont tombés d'accord, aujourd'hui, pour faciliter les reconduites aux frontières de criminels étrangers.

LIRE aussi Allemagne : « Cologne a tout changé »?

Rassurer l'opinion

Actuellement, deux types de procédures sont suivis. Les personnes qui n'ont pas la nationalité allemande et qui ont été condamnées à une peine supérieure à trois ans de prison ferme doivent quitter le territoire si leur vie ou leur santé ne sont pas menacées dans leur pays d'origine. Les étrangers qui doivent passer au moins douze mois derrière les barreaux reçoivent, quant à eux, l'ordre de partir du pays après leur sortie. Mais cette procédure va désormais s'appliquer aux peines avec sursis. « C'est une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mercredi 13 jan 2016 à 16:07

    Merkel doit demissionner. Elle a perdu contact avec la réalité. Total solidarité avec nos amies et amis allemands

  • delapor4 le mardi 12 jan 2016 à 22:58

    Les prémices du viol de l'Europe.

  • svtmh1 le mardi 12 jan 2016 à 18:45

    Ces femmes allemandes torturées chez elles doivent poursuivre Merkelen responsabilité d'incompétence.Elle doit démissioner