Réforme du collège : pourquoi ça coince ? (partie 2)

le
0

Selon les classements internationaux, les jeunes français ne sont pas bons élèves. De plus, l'écart se creuse entre ceux qui réussissent et ceux qui échouent. Pour pallier ces différences, le gouvernement souhaite réformer le collège, en abandonnant les options latin et grec, les classes bilangue, en instaurant des projets inter-disciplinaires et l'enseignement d'une seconde langue vivante dès la cinquième. Les syndicats d'enseignants sont vent debout contre ce texte.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant