RDC : une présidentielle entre contestation et répression (partie 1)

le
0

Le Congo semble dans l'impasse : l'élection présidentielle devrait être organisée avant la fin du deuxième mandat de Joseph Kabila, à savoir dans trois mois. Pourtant, la date butoir du 20 septembre, date à laquelle le corps électoral devait être convoqué, vient d'être dépassée. Ce soir, un calme précaire règne à Kinshasa.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant