Ras-le-bol des policiers : NKM propose une "extension de la légitime défense"

le
0
Nathalie Kosciusko-Morizet juge que l'on doit tenir compte que nous sommes en état de guerre.
Nathalie Kosciusko-Morizet juge que l'on doit tenir compte que nous sommes en état de guerre.

La candidate à la primaire de la droite Nathalie Kosciusko-Morizet (LR) a envisagé mercredi "une extension de la légitime défense" pour les policiers, estimant qu'il n'était "pas normal" que les règles de la légitime défense "soient si différentes pour les policiers et les militaires". Réagissant sur le plateau de l'émission Questions d'info LCP-France Info-Le Monde-AFP aux manifestations de policiers, la députée de l'Essonne a dit comprendre leur "exaspération", estimant qu'il fallait poser la question de la légitime défense.

"Aujourd'hui, il y a une telle tension, une telle situation, il y a de tels risques, que quelqu'un qui porte un uniforme est exposé. Est-ce qu'on peut rester durablement dans une situation dans laquelle les règles de la légitime défense pour les policiers sont tellement éloignées de celles pour les militaires ?" s'est demandé Mme Kosciusko-Morizet. "Dans certaines situations, on peut considérer que c'est une extension de la légitime défense, on peut considérer que le risque est tel pour lui qu'on va pas attendre qu'il se fasse tirer dessus parce que la probabilité qu'il se fasse tirer dessus est quand même sérieuse, oui", a estimé la candidate à la primaire.

"Je pense que ce sont des questions qu'il faut poser, que c'est une conséquence naturelle, logique, de ce discours que nous tenons tous, de dire qu'on est en état de guerre", a-t-elle conclu.

Les règles de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant