Ras-le-bol des policiers : les politiques se bousculent dans les commissariats

le
4
Bruno Le Maire était en campagne dans un commissariat de Vitry-sur-Seine samedi 22 octobre, en soutien aux policiers qui manifestent depuis 5 jours.
Bruno Le Maire était en campagne dans un commissariat de Vitry-sur-Seine samedi 22 octobre, en soutien aux policiers qui manifestent depuis 5 jours.

Après cinq jours de manifestations et de revendications, le Premier ministre Manuel Valls a tenté à son tour de calmer la colère des policiers. Le chef du gouvernement a affiché samedi à Tours son « entier soutien » aux forces de l'ordre excédées. « Avec les policiers de Tours : entier soutien, pleine reconnaissance, ferme engagement à poursuivre le renforcement des moyens de notre police », a écrit sur son compte Twitter Manuel Valls, en déplacement en Indre-et-Loire samedi. Le message est assorti d'une photographie montrant M. Valls entouré de policiers, dont il semble écouter les doléances.

Parti lundi de région parisienne avec une spectaculaire manifestation nocturne sur les Champs-Élysées, le mouvement des policiers s'est propagé dans de nombreuses villes, où les rassemblements sont devenus quotidiens. Exaspérés par l'attaque au cocktail Molotov de quatre de leurs collègues, le 8 octobre à Viry-Châtillon (Essonne), après une éprouvante année d'état d'urgence, marquée par les attentats, les manifestations contre la loi travail et l'Euro 2016, les policiers réclament plus d'effectifs, plus de moyens matériels et des peines sévères pour leurs agresseurs.

Depuis une semaine, le gouvernement cherche à apaiser les tensions en multipliant les déclarations de soutien. Jeudi, Manuel Valls avait appelé les policiers à « continuer le dialogue » et avait déjà...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a un mois

    Peu importe que la plainte soit classée sans suite mais que les plaintes soient COMPTABILISEES dans les stats de la délinquance. Le grand banditisme, je vais vous dire je m'en tape complétement, le petit banditisme c'est le cancer de la France aujourd'hui. Chaque année on lit que les actes de délinquances ont baissé...Vous prenez vos zélecteurs pour des oisillons d'un jour ???????????????

  • frk987 il y a un mois

    Zélus de G comme de D, vous voulez démontrez quoi ??? que la délinquance baisse...c'est facile vous donnez depuis 1981 la simple consigne aux commissariats de refuser de prendre en compte toutes les plaintes, tant que la victime n'est pas hospitalisée, vous les foutez dehors, les plaignants, pas question de démontrer que la délinquance est un problème MAJEUR.

  • frk987 il y a un mois

    Si je vous cite cet exemple simplet c'est que je viens de donner....MIRACLE ma plaque était utilisée par un camion.....sinon, même type de véhicule et même couleur......la police s'en tape complétement comme les zélus......

  • frk987 il y a un mois

    Bousculez vous dans les commissariats, les zélus et essayez de porter plainte contre une usurpation de plaque d'immatriculation, vous verrez la REALITE de la police...pas question de porter plainte, ça ferait augmenter les chiffres de la délinquance qui pourrit la vie de milliers de français. Combien n'ont plus de permis par ce biais ??????????