Rama Yade se bat contre des moulins

le
0
Rama Yade en campagne dans les terres traditionnelles du Parti radical, le plus vieux parti de France.
Rama Yade en campagne dans les terres traditionnelles du Parti radical, le plus vieux parti de France.

Elle est là, sagement assise derrière cette grande table recouverte d'une nappe en papier blanc, à attendre son tour pour parler. Comme une enfant mal à l'aise, elle tripote une mèche de ses cheveux tressés. Une fois n'est pas coutume, Rama Yade fait profil bas. Il faut dire qu'ici, à Allauch, aux portes de Marseille, elle avance en terrain miné. En espérant succéder à Jean-Louis Borloo, l'ex-chouchoute de Nicolas Sarkozy bouscule l'ordre établi du plus vieux parti de France. À sa gauche, Arlette Fructus, la redoutable patronne des fédérations Paca et Bouches-du-Rhône du Parti radical (PR) et soutien inconditionnel du favori de cette élection, Laurent Hénart. Blonde et glaçante, elle présente son hôte avec une "convivialité" toute mesurée. On entendrait une mouche voler dans la petite salle du centre aéré Saint-Exupéry.Diplomate, l'ex-ministre des Droits de l'homme - qui a souvent oublié de l'être par le passé - remercie "Arlette" pour son accueil "très, très chaleureux". Derrière elle, sur le mur, des dessins d'enfants représentent des scènes du Petit Prince. Tout comme le héros de Saint-Exupéry, Rama Yade a visité quelques-unes de ces planètes, celle du Roi, celle du Vaniteux... Aujourd'hui, loin des ors de la République, des voitures avec chauffeur, des meetings géants de l'UMP, celle qui a pour marque de fabrique l'orgueil est à l'école de l'humilité. En position d'outsider, Yade se lance dans un long plaidoyer...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant