Quitté par son épouse, il paie un homme pour la tuer

le , mis à jour le
0
Un professeur de judo est jugé mercredi à Évry pour avoir payé une personne chargée de tuer son ex-épouse. 
Un professeur de judo est jugé mercredi à Évry pour avoir payé une personne chargée de tuer son ex-épouse. 

Dans le jargon juridique, on appelle cela un « mandat criminel » : le fait de confier le soin à une autre personne d'en tuer une troisième. À 43 ans, Christophe, professeur de judo en région parisienne, a voulu faire supprimer son épouse. Mettant au point un scénario qui consistait à l'écraser durant son jogging en faisant croire à un accident de la route. Jugé mercredi devant le tribunal correctionnel d'Évry, dans l'Essonne, il risque jusqu'à dix ans de prison.

Depuis toujours, Christophe est un jaloux maladif. Il surveille les relations de sa femme, regarde d'un mauvais oeil ses collègues masculins, s'empare de temps en temps de son téléphone portable pour vérifier qu'elle n'a pas de liaison cachée. Lorsque fin septembre 2014, elle le quitte, épuisée par ses scènes, Christophe pète un plomb, rumine sa peine et échafaude le pire. La « blessure narcissique » est telle, affirme l'expert psychologue, qu'il n'a tout simplement pas pu le supporter.

Un complice pour faire le sale boulot

À l'été 2016, les pensées du professeur de judo se précisent. Il contacte un de ses anciens élèves et lui demande s'il ne connaîtrait pas quelqu'un prêt à faire la sale besogne. Un certain Boubakalri G., condamné pour quelques petits délits, mord à l'hameçon. Le jeune homme est malin : il a bien compris qu'il pourrait facilement escroquer Christophe, lui soutirer un peu d'argent, sans jamais tuer quiconque....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant