Qui sont les nouveaux alliés des États-Unis en Syrie ?

le
0
Barack Obama a annoncé la fin du programme d'entraînement américain de rebelles syriens modérés anti-Daesh. 
Barack Obama a annoncé la fin du programme d'entraînement américain de rebelles syriens modérés anti-Daesh. 

Après le fiasco du plan américain visant à former des rebelles syriens modérés anti-Daesh (acronyme arabe de l'organisation État islamique), les États-Unis ont changé leur fusil d'épaule. Désormais, Washington va se concentrer sur la fourniture d'armes et le soutien aérien à des groupes modérés kurdes et arabes triés sur le volet, formant les Forces démocratiques syriennes (FDS) . Cette alliance nouvellement créée regroupe la principale milice kurde et des groupes rebelles arabes sunnites qui combattaient depuis longtemps ensemble contre l'organisation État islamique (EI) dans le nord de la Syrie. Les FDS comprennent :

- Les Unités de protection du peuple kurde (YPG), bras armé du PYD, la branche syrienne du PKK, sont sans conteste la force anti-Daesh la plus efficace sur le terrain. Elles le doivent notamment à l'appui aérien de la coalition internationale dirigée par les États-Unis, qui leur ont permis de reprendre en janvier à l'organisation État islamique la ville de Kobané, puis celle de Tall Abyad en juillet, à la frontière turque. Au sujet des Forces démocratiques syriennes, la milice kurde, qui en est la principale composante, explique dans un communiqué que "les rapides développements dans les domaines politiques et militaires" en Syrie "nécessitent la constitution d'une force militaire nationale unie pour tous les Syriens, incluant des Kurdes, des Arabes, des Syriaques et tous les autres".

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant