Quel avenir pour "Vive la gauche" ?

le
0
Christiane Taubira et Christian Paul discutent à la réunion des frondeurs de La Rochelle.
Christiane Taubira et Christian Paul discutent à la réunion des frondeurs de La Rochelle.

Après la réunion des frondeurs à La Rochelle intitulée Vive la gauche, ses organisateurs criaient au succès. Certes Benoît Hamon et Arnaud Montebourg ont été débarqués du gouvernement pour avoir critiqué ses choix budgétaires. Mais la visite-surprise de la ministre de la Justice Christiane Taubira et la salle comble (environ 700 personnes étaient présentes) ont donné du baume au coeur aux socialistes qui ne se reconnaissent pas dans la politique menée par l'exécutif. Alors que l'euphorie est retombée, quel est l'avenir de ce mouvement ? Si la décision n'est pas encore totalement arrêtée, ses leaders ont prévu de reprendre le flambeau de la contestation organisée. L'idée d'un tour de France organisé par les frondeurs circule. Une manière de "sortir du huis clos parlementaire et mettre en mouvement celles et ceux qui s'offrent à cette dynamique", explique Pouria Amirshahi, qui se félicite que le mouvement soit désormais "clairement identifié dans l'opinion". Outre cet événement, les frondeurs s'organisent sur deux sujets : le premier concerne le projet de loi sur la croissance que l'exécutif prévoit de faire passer en partie par ordonnances comme la Constitution l'y autorise. Ainsi, les détails du texte ne seront pas débattus devant le Parlement, et celui-ci passera plus rapidement. Le deuxième constitue le vote de confiance au nouveau gouvernement, dont la date n'a pas encore été arrêtée. Lors du premier exercice, onze...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant