Quand un élu FN insulte Pierre Mendès France

le
1
Pierre Mendès France (1907-1982) a été chef du gouvernement de 1954 à 1955. Il accède à ce poste au lendemain de la défaite de Diên Biên Phu. C'est sous son mandat que seront conduites les négociations de paix en Indochine.     
Pierre Mendès France (1907-1982) a été chef du gouvernement de 1954 à 1955. Il accède à ce poste au lendemain de la défaite de Diên Biên Phu. C'est sous son mandat que seront conduites les négociations de paix en Indochine.     

Il y a quelques jours, l'association des étudiants frontistes de Sciences po publiait un tract dans lequel il était précisé que Pierre Mendès France (PMF) voterait aujourd'hui pour le FN. Cette tentative de récupération de la figure de l'ancien chef de gouvernement radical-socialiste, décédé en 1982, avait immédiatement fait bondir son petit-fils. Ce dernier dénonce avec d'autant plus de force cette man?uvre que Pierre Mendès France a essuyé, tout au long de sa carrière politique, des attaques très violentes de la part de l'extrême droite et singulièrement d'un jeune député, élu en 1956, un certain Jean-Marie Le Pen.

Après avoir posté sur les réseaux sociaux des extraits des courriers virulents, pour certains clairement antisémites, reçus par Pierre Mendès France et reprenant l'argumentaire de Le Pen qui portait, à l'époque, les couleurs de la formation de Pierre Poujade (l'Union de défense des commerçants et artisans), Tristan Mendès France a reçu un message de Florian Philippot. Le porte-parole du Rassemblement Bleu Marine y déplore ces attaques "épouvantables". Il affirme dans le même temps qu'"aujourd'hui, PMF serait à nos côtés pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme".

Une prise de parole dissonnante

Pascal Gannat, conseiller régional FN en Pays de Loire, ne semble pas être de l'avis du conseiller en stratégie de Marine Le Pen, ni d'ailleurs de celui des jeunes étudiants...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 28351485 il y a 6 mois

    Les aléas de la génétique ...!!! Si le petit fils a hérité du nom il n'a malheureusement pas hérité ni de l'ouverture d'esprit ni de l'intelligence de cet homme d'état PATRIOTE qu' était Monsieur MANDES FRANCE