Quand Tinder rencontre le conflit israélo-palestinien

le , mis à jour le
0
Verona, la nouvelle application dédiée aux rencontres entre Israéliens et Palestiniens du monde entier. 
Verona, la nouvelle application dédiée aux rencontres entre Israéliens et Palestiniens du monde entier. 

Réunir des peuples antagonistes via la rencontre en ligne. C?est l?intention de Verona, une nouvelle application pour smartphone consacrée à la mise en relation entre Israéliens et Palestiniens à travers le monde. Un clin d??il manifeste à la ville de Vérone, terrain des affrontements entre les Capulet et les Montaigu, les familles ennemies mises en scène par William Shakespeare dans Roméo et Juliette.

Quatre siècles après l?histoire d?amour la plus tragique du dramaturge britannique, Verona s?attaque à un autre différend. Gratuite, cette application sans frontières propose aux Israéliens et aux Palestiniens du monde entier d?engager une nouvelle forme de dialogue. Avec pour slogan audacieux, voire démesuré : "La paix dans le monde, un contact à la fois."

De l'ironie à l'appli

Cette entreprise téméraire est signée Matthew Nolan, un New-Yorkais de 31 ans. L?idée lui traverse l?esprit au cours d?une conversation avec un ami palestinien dont la nouvelle petite amie est israélienne. Alors que les deux hommes plaisantent au sujet de JDate, un site de rencontre destiné aux célibataires d?obédience juive, l?un d?eux ironise : "On devrait peut-être créer un J-P Date, pour Juifs-Palestiniens !" Une plaisanterie qui est devenue une réalité le 29 mars dernier, lorsque Matthew Nolan a lancé la version bêta de Verona, accessible depuis Facebook. Les Palestiniens identifiés comme tels...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant