Quand Salah Abdeslam franchissait toutes les frontières

le
0
Malgré un mandat d'arrêt international, Salah Abdeslam est toujours en cavale.
Malgré un mandat d'arrêt international, Salah Abdeslam est toujours en cavale.

Salah Abdeslam est un nomade. Selon RTL, le terroriste présumé, qui a déposé vendredi 13 novembre le commando kamikaze au Stade de France avant de fuir pour la Belgique, a beaucoup voyagé. Le 9 septembre, il est ainsi contrôlé à la frontière autrichienne, en provenance de Hongrie. Abdeslam est à bord d'une voiture louée en Belgique, aux côtés de deux autres personnes dont l'identité réelle est aujourd'hui fortement discutée. Selon les enquêteurs, les deux hommes pourraient avoir fait partie des kamikazes du vendredi 13.

Le 4 août, toujours selon la radio, Salah Abdeslam avait déjà été contrôlé en Grèce à bord d'une voiture de location. Il embarquait alors dans un ferry direction l'Italie avec, à côté de lui, un certain Ahmed Dahmani. C'est ce jeune homme de 26 ans qui sera arrêté en Turquie le 21 novembre, et que l'on soupçonne d'avoir fait des repérages sur les lieux des attentats à Paris. Les policiers estiment ensuite que Salah Abdeslam est venu en France début octobre. Selon l'enquête, le terroriste aurait acheté une dizaine de détonateurs en Ile-de-France avant de louer les véhicules qui ont servi à transporter les commandos kamikazes. Autant d'actions qui font de lui le logisticien présumé des attentats de Paris.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant