Quand Robert Ménard veut réécrire l'histoire de la guerre d'Algérie

le
6
Samedi, Robert Ménard avait débaptisé la rue du 19-Mars-1962, date des accords d'Évian qui mirent fin à la guerre d'Algérie, en rue du Commandant-Hélie-Denoix-de-Saint-Marc, un militaire, résistant,
Samedi, Robert Ménard avait débaptisé la rue du 19-Mars-1962, date des accords d'Évian qui mirent fin à la guerre d'Algérie, en rue du Commandant-Hélie-Denoix-de-Saint-Marc, un militaire, résistant,

Cinq jours après avoir donné à une rue le nom d'un partisan de l'Algérie française, le maire de Béziers, proche du FN, Robert Ménard, se permet une nouvelle frasque. Les drapeaux de sa ville seront en berne jeudi, date anniversaire des accords d'Évian. Un attaché de presse a confirmé que cette initiative était liée à la date mettant fin à la guerre d'Algérie.

Samedi, Robert Ménard avait débaptisé la "rue du 19-Mars-1962", date des accords d'Évian qui ont mis fin à la guerre d'Algérie, et l'avait renommée en "rue du Commandant-Hélie-Denoix-de-Saint-Marc", du nom d'un militaire résistant qui avait pris part au putsch des généraux. "L'Algérie, c'est notre paradis. (...) Oser dire que la guerre d'Algérie s'est terminée le 19 mars, le jour de la signature des accords d'Évian, n'est pas seulement un mensonge, c'est une ignominie", avait lancé samedi le maire, élu grâce au soutien du FN, lors d'une cérémonie devant environ 2 000 personnes, dont des membres de l'association des anciens de l'OAS, l'Adimad, qui avaient fait le déplacement depuis plusieurs villes de France. À leurs côtés, il y avait aussi des pieds-noirs, des harkis et des représentants de la Ligue du Midi qui arboraient des drapeaux "Maîtres chez nous". Un hommage soutenu par le Front national, en particulier Marion Maréchal-Le Pen, sur Twitter.

Tout mon soutien à Robert Ménard dans son hommage au commandant Hélie Denoix de Saint-Marc. http://t.co/0Dm9JDFVr2-...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le jeudi 19 mar 2015 à 19:08

    Réduire Helie de Saint Marc à sa seule dimension de partisan de l'Algérie Française est une sottise. Une de plus, dans un dossier qui en accumule beaucoup.

  • frk987 le jeudi 19 mar 2015 à 18:13

    Suite et fin : tous ces commentaires valent bien un coup de censure et une remontée au RG, et pourtant je ne vote pas FN, c'est là où le bât blesse !!! mdr !!!!

  • frk987 le jeudi 19 mar 2015 à 18:09

    Voyez vous même à prix d'ami j'aurais toujours refusé un logement rue du 19/3/62, rue Lénine, rue Salvador Allende, rue Karl Marx , rue Engels et autres pseudos résistants communistes...on a des principes ou bien on n'en n'a pas....qu'on laisse les ZUP avec ces noms de rues...la future France....celle du tiers monde, de la décroissance , de la mort du pays.

  • frk987 le jeudi 19 mar 2015 à 18:03

    Dans cette sombre affaire du 19/3/62, les socialos rigolent, c'est le Général qui a été obligé de signer ces accords HONTEUX, alors facile de dire c'est pas nous c'est eux.......Que l'on casse les pont avec l'Algérie une bonne fois pour toutes, qu'on ait autant d'échanges avec le Groenland qu'avec l'Algérie et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes.

  • frk987 le jeudi 19 mar 2015 à 17:57

    Il n'y a que les clodos socialos pour croire un seul instant en la victoire du 19/3/62. Il y a arrive toujours un moment où la vérité historique surgit...certes 1 siècle ou 50 ans plus tard, mais vouloir nier la réalité, ce n'est jamais porteur.......

  • LeRaleur le jeudi 19 mar 2015 à 17:50

    NON, ce sont les socialos qui réécrivent pour ne pas stigmatiser.