Quand Nasser ridiculisait les Frères musulmans

le
0
Adulé. Le président Nasser au Caire, le 26 janvier 1956, après l?annonce de l?octroi du droit de vote aux femmes.
Adulé. Le président Nasser au Caire, le 26 janvier 1956, après l?annonce de l?octroi du droit de vote aux femmes.

En 1954, Nasser vient tout juste de devenir le tout-puissant raïs et il tourne en ridicule les leaders des Frères musulmans avec qui il a eu de nombreuses discussions. La scène filmée se déroule devant une assistance totalement acquise à Nasser : « Nous voulions vraiment honnêtement collaborer avec les Frères musulmans pour qu'ils avancent dans le droit chemin », débute Gamal Abdel Nasser, qui explique sur le ton de la blague qu'un responsable des Frères musulmans lui a demandé, comme condition préalable à un éventuel soutien politique, d'imposer que « chaque femme porte le voile en sortant dans la rue ». Le public éclate alors de rire.

Une voix crie dans la salle : « Qu'il porte lui-même le voile ! » Ravi de son effet, Nasser sourit et continue de plaisanter sur cet épisode : « Je lui ai répondu que c'était revenir à l'époque où la religion gouvernait et où on ne laissait les femmes sortir qu'à la tombée de la nuit. »

Il se moque aussi avec gourmandise de son adversaire politique : « Je lui répondis : Monsieur, vous avez une fille à la faculté de médecine et elle ne porte pas le voile. Pourquoi ne l'obligez-vous pas à le porter ? Et j'ajoutai : Si vous n'arrivez pas à faire porter le voile à une seule fille, qui plus est la vôtre, comment voulez-vous que je le fasse...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant