Quand le site internet de Montebourg n'est pas "made in France"

le , mis à jour le
1
Arnaud Montebourg s'est déclaré candidat et fustige le bilan de François Hollande.
Arnaud Montebourg s'est déclaré candidat et fustige le bilan de François Hollande.

Arnaud Montebourg s'est lancé. On ne sait pas encore si l'ex-ministre du Redressement productif passera par la case primaire de la Belle Alliance. Mais, le ton est donné (anti-Hollande), les idées dévoilées (souverainistes), les premiers déplacements programmés. Fervent défenseur du « made in France », où on l'a vu poser en marinière ou se vanter dans un documentaire de porter des costumes français, le néo-candidat a peut-être commis sa première erreur.

Société américaine, serveurs à Amsterdam

En effet, pour porter sa candidature, Arnaud Montebourg a lancé son site internet, arnaudmontebourg-2017.fr. Nos confrères de ZDNet.fr sont allés fouiller dans les crédits de la plateforme. Selon eux, elle est hébergée dans le cloud Microsoft Azure. « Arnaud Montebourg, qui déclarait d'un air martial en mai 2014 Je n'entends pas admettre que l'Europe et la France deviennent les colonies numériques des États-Unis, a justement choisi un prestataire de service étatsunien pour héberger son dispositif de campagne numérique ! » note, ironique, le journaliste. En poussant plus loin l'enquête, ZDNet.fr s'aperçoit même les données du site ne sont pas stockées sur des serveurs situés en France. Ils sont installés aux Pays-Bas, à Amsterdam. Un couac qui peut faire sourire, mais dont les adversaires de Montebourg se serviront pour pointer du doigt une incohérence.

En ...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 4 mois

    Stocker des données en France, c'est prendre un risque.....sans commentaires.