Quand Kim faisait la grève de la faim

le
0
Kim Jong-un, une jeunesse turbulente racontée par sa tante.
Kim Jong-un, une jeunesse turbulente racontée par sa tante.

En 1998, la CIA a touché le jackpot. À Berne, un couple de diplomates nord-coréens se présente à l'ambassade américaine pour faire défection « à l'Ouest ». Après plusieurs semaines d'interrogatoires sur une base militaire à Francfort, les espions américains découvrent qu'ils ont entre leurs mains un membre de la famille du dictateur le plus mystérieux du monde, Kim Jong-il. Le père du programme atomique. Ils ne savent pas encore que Ko Yong-suk est la tante de son successeur désigné, Kim Jong-un, aujourd'hui aux commandes du pouvoir à Pyongyang. Elle a même joué le rôle de mère officielle, chaperonnant l'adolescent lors de son séjour en Suisse, aux côtés de son frère aîné, alors qu'ils passaient pour des enfants de diplomates. Sa s?ur, Ko Yong-hui, une danseuse dont s'était éprise le « grand leader », était restée à l'abri dans la capitale, rendant visite régulièrement à sa progéniture sous une fausse identité.

Dix-huit ans plus tard, Ko et son mari Ri Gang, uni par Kim Jong-il en personne, sortent de l'ombre pour la première fois. Ils se sont confiés à Anna Fifield, correspondante chevronnée à Séoul du Washington Post, et ont dévoilé leur double vie, déchirant le camouflage de simples immigrants en quête du rêve américain. Avec l'espoir de renouer les ponts avec leur neveu devenu « le maréchal Kim Jong-un » dans leur pays natal. Et surtout de dissiper les accusations de trahison lancées...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant