Quand Kermiche annonçait son passage à l'acte sur l'appli Telegram

le , mis à jour le
2
La police enquête près de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray, en Normandie, le 26 juillet 2016.  
La police enquête près de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray, en Normandie, le 26 juillet 2016.  

L'Express s'est procuré plusieurs fichiers audio enregistrés par l'un des deux auteurs de l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray. Pendant les semaines précédant son passage à l'acte, Adel Kermiche s'est régulièrement enregistré, et a diffusé des messages audio sur Internet, via constituant une sorte de journal intime social de sa radicalisation. Ces documents ont été diffusés à environ 200 personnes sur sa chaîne privée de l'application chiffrée Telegram.

L'influence de son « cheikh »

Adel Kermiche raconte son apprentissage aux côtés de son « cheikh » rencontré en prison, son projet de créer une cellule terroriste, ses tentatives avortées de passage en Syrie, et décrit précisément son projet d'attentat. Les enregistrements prouvent aussi que l'attaque menée dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray le 26 juillet était préméditée.

« Si tu veux aller au Shâm, c'est assez compliqué... »

Dans un enregistrement diffusé le 19 juillet, le jeune homme, tué à l'âge de 19 ans, répond à une question qu'on lui aurait posée : « Plutôt hijra [exil, NDLR] ou attentat ? » « Si tu veux aller au Shâm [rejoindre l'organisation État islamique, NDLR], c'est assez compliqué vu que les frontières sont fermées. Autant attaquer ici », réplique le jeune homme, avant d'esquisser l'ébauche de son funeste projet.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pde-ramb il y a 6 mois

    C'est bien, on va connaître ses 200 complices.

  • pde-ramb il y a 6 mois

    C'est bien, on va connaître ses 200 complices.