Quand Jean-Marc Ayrault confond deux dictateurs !

le
2
La langue de Jean-Marc Ayrault a fourché.
La langue de Jean-Marc Ayrault a fourché.

L'heure des vacances a peut-être sonné pour Jean-Marc Ayrault. Interrogé sur France 2 sur sa rencontre avec son homologue américain John Kerry, à l'occasion du défilé du 14 Juillet sur les Champs-Élysées, le ministre des Affaires étrangères a fait un gros lapsus en confondant Bachar el-Assad et Saddam Hussein.  « Il y a un autre sujet dont nous avons parlé avec John Kerry, c'est la paix en Syrie. Le drame d'Alep qui est aujourd'hui encerclée, assiégée par les troupes de Saddam Hussein, avec l'appui des forces russes. Il faut à tout prix obtenir un cessez-le-feu pour que les négociations reprennent à Genève. » Le chef de la diplomatie française voulait bien entendu parler du président syrien Bachar el-Assad, qui commet des massacres contre son peuple depuis cinq ans, et non pas de Saddam Hussein.

Points communs : deux pays du Moyen-Orient, deux dictateurs, deux moustaches et une tendance commune à s'asseoir sur les droits de l'homme. Différences : Saddam Hussein est décédé en 2006 à la suite de l'intervention américaine en Irak et de sa condamnation à mort par la justice irakienne. Bachar el-Assad est toujours bien vivant à Damas et continue de perpétrer ses crimes contre l'humanité.

« Jawal al-Nosra »

Un peu plus tôt cette année, la langue de Jean-Marc Ayrault avait déjà fourché au sujet du groupe terroriste Front al-Nosra, présent en Syrie et en Irak. Le ministre des Affaires...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 il y a 5 mois

    Il n'était sans doute pas encore réveillé...

  • housssss il y a 5 mois

    Quand la presse s'habille en pravda