Qatar : Le Guen porte plainte

le
2
Jean-Marie Le Guen, ministre des Relations avec le Parlement, aux côtés de l'émir du Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad bin Khalifa Al Thani.
Jean-Marie Le Guen, ministre des Relations avec le Parlement, aux côtés de l'émir du Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad bin Khalifa Al Thani.

« J'ai pris connaissance avec stupéfaction et consternation des allégations mensongères et délirantes contenues dans le livre de Christian Chesnot et Georges Malbrunot et publiées dans Le Point. Évidemment, j'engage immédiatement des poursuites en diffamation. » C'est par ces quelques mots que Jean-Marie Le Guen, le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement, réagit à l'enquête des deux journalistes.

Dans leur dernier livre Nos très chers émirs (Michel Lafon), ceux-ci mettent en cause le membre du gouvernement. Les auteurs racontent notamment comment Jean-Marie Le Guen a proposé à l'ambassadeur du Qatar en France de lutter contre le « Qatar bashing » à l'Assemblée nationale auprès des députés socialistes. À une condition : que l'ambassadeur du Qatar fasse appel aux services d'une société de lobbying présidée par l'un de ses proches.

Un livre dont les extraits sont à retrouver ici ou dans l'édition du Point du 20 octobre.

Avant la publication des extraits du livre, Le Point a tenté à plusieurs reprises de faire réagir le ministre. Trois jours avant la sortie de notre hebdomadaire, nous lui avons adressé un mail par l'intermédiaire de sa collaboratrice chargée de la presse. Nous nous sommes assurés que Jean-Marie Le Guen avait bien eu connaissance de notre demande. Nous avons aussi envoyé directement plusieurs sms au ministre, qui a choisi...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • psiamer il y a 3 mois

    LeGuen demission

  • frk987 il y a 3 mois

    Voilà pourquoi on vend la France au Qatar, on impose l'actionnaire français au max mais pour le Qatar, no problem..une Rolex suffit au bonheur de nos zélus.