Qandeel Baloch, la jeune fille qui provoquait le Pakistan

le , mis à jour le
1
Qandeel Baloch défiait la société patriarcale pakistanaise par ses tweets qui la mettaient en scène de manière provocante. Elle a été assassinée par son frère.
Qandeel Baloch défiait la société patriarcale pakistanaise par ses tweets qui la mettaient en scène de manière provocante. Elle a été assassinée par son frère.

Vous ne connaissez probablement pas Qandeel Baloch. La jeune femme, souvent comparée à Kim Kardashian, était en vogue sur les réseaux sociaux dans son pays, suscitant engouement et scandale. Elle ne provoquera plus ses compatriotes par ses poses suggestives. Elle est morte. La jolie brune aux lèvres pulpeuses a été étranglée vendredi par son frère au domicile de leurs parents, dans la province du Pendjab, où elle se trouvait en visite pour les fêtes de l'Aïd, a indiqué la police samedi à l'AFP. Le tueur a été arrêté. Il a avoué l'avoir tuée pour des questions d'« honneur ». Il a également affirmé qu'il ne regrettait rien puisque, selon lui, il fallait l'empêcher de nuire à sa famille.

Scandale

Âgée d'une vingtaine d'années, Qandeel Baloch, ou Fauzia Azeem de son vrai nom, était suivie par des dizaines de milliers d'abonnés sur les réseaux sociaux. Elle y apparaissait régulièrement ? soigneusement coiffée et maquillée ? dans des poses provocatrices, parfois jugées scandaleuses par ses compatriotes les plus conservateurs. Mais si ses contempteurs ne se privaient pas de la critiquer et de l'insulter en ligne, elle était aussi admirée par d'autres pour sa liberté de ton et son culot, inhabituels pour une femme dans une société très patriarcale.

La jeune femme savait parfaitement ce qu'elle faisait. Qandeel avait notamment défrayé la chronique...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7166371 il y a 5 mois

    trop belle pour avoir le droit de vivre à visage découvert.