Punch reprend l'usine Steelcase en Alsace et ses 200 emplois

le
0
LE GROUPE FRANCO-BELGE PUNCH VA REPRENDRE L'USINE STEELCASE DANS LE BAS-RHIN
LE GROUPE FRANCO-BELGE PUNCH VA REPRENDRE L'USINE STEELCASE DANS LE BAS-RHIN

STRASBOURG (Reuters) - Le groupe franco-belge Punch va racheter l'usine de Wisches (Bas-Rhin) du groupe américain d'ameublement des entreprises Steelcase, qui veut réorienter sa production vers ses filiales en République Tchèque et en Espagne.

Punch a annoncé lundi dans un communiqué qu'il garantissait l'emploi des 211 salariés concernés "jusqu'en 2018" et qu'il proposerait "sur la base du volontariat" à une partie d'entre eux d'intégrer son usine de fabrication de boîtes de vitesses automatiques à Strasbourg.

Début 2013, Punch avait repris cette usine à General Motors en gardant un millier d'emplois.

Dans un communiqué, Steelcase précise que le groupe s'engage à rester client de l'usine de Wisches pendant "une période transitoire" et à octroyer à Punch une aide financière de 20 millions d'euros. Steelcase espère économiser 10 millions de dollars par an après cette fermeture.

Steelcase emploie près de 1.000 personnes en France. L'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 2,9 milliards de dollars (2,17 milliards d'euros) en 2013 et emploie plus de 10.000 salariés dans le monde.

Punch est un groupe industriel familial belge présent en Europe et en Argentine. Il emploie 1.500 personnes et a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 350 millions d'euros.

(Pierre France, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant